Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  Eric-Anne Marie-Tom  Nom  SOREL
 Age  48  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  Tour du monde  Durée du séjour  1 an
 Date de départ  07/08/2008   Note: 3,9/5 - 31 vote(s).
 Description : Venez découvrir notre transat en famille

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de Eric-Anne Marie-Tom ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation :
 Date du message : 20/09/2008
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 DIRECTION GIBRALTAR

Direction « GILBRATAR DUTY FREE. »

 

Radio pontons nous avait annoncé un gas-oil à prix défiant toute concurrence à GIBRALTAR, ce qui explique notre détour. Au départ de PORTIMAO nous avons terminé un des deux réservoirs, ce qui nous a fortement ennuyé, compte tenu que seulement 7 vannes étaient à manipuler pour changer de réservoir, certaines devaient rester ouvertes, d’autres devaient rester fermées, si bien qu’il nous a fallu une nuit pour comprendre comment le circuit d’alimentation fonctionnait. « Jean Marie » notre expert nous a confirmé que nous avions pris la bonne décision alors que nous venions d’arriver à PORTO SHERRY, marina située à une vingtaine de kilomètres de CADIX, où nous avons refait un peu de carburant. Cette marina n’a aucun intérêt, 2 restos, un hôtel, 1 bistrot, même pas de quoi s’avitailler. Il s’agit d’une structure moderne où des immeubles de standings ont vu le jour, certains inachevés et abandonnés depuis plusieurs années, du charme quoi ….

Heureusement un évènement heureux : TOM a perdu sa première dent, ce qui a déclenché le rituel de la petite souris et dès le lendemain il a trouvé une deuxième dent chancelante et s’en occupe tous les jours pour que revienne la petite souris.

Une nuit plus tard nous arrivons à GIBRALTAR après avoir pris soin de naviguer en dehors du rail des cargos qui se succèdent sans interruption, pire qu’en MANCHE.

A GIBRALTAR, dans l’entrée du port on a pu dénombrer à notre arrivée 14  cargos au mouillage, côté Ouest, on verra par la suite qu’il y en a encore plus côté Est.

GIBRALTAR c’est JERSEY en 4 fois plus petit, avec un gros caillou au milieu. Des rues commerçantes « bijoux, hi-fi, alcool duty free, vêtements etc… Le caillou, au sommet duquel on accède par un « funérarium » (c’est Anne Marie qui appelle comme cela le funiculaire), est peuplé de singes très dociles, malicieux (l’un est venu fouiller dans mon sac à dos alors que j’étais trop près d’un muret par lequel il est arrivé en douce) et agressif avec le touriste très zèlé. L’un d’eux a attaqué et griffé un enfant. TOM était enchanté de ces rencontres après s’être pris de passion pour le métier de souffleur de verre dans la verrerie que nous avons visitée.

Sur les prix : il y a de tout du whisky en litre à 4 € 50 (pas trop infecte), des cigarettes HT, mais aussi du matériel électronique vendu par des indiens aux prix identiques et pas vraiment différent de la France.

On sent déjà ici la présence de globe trotters que nous n’avons pas manqué d’apostropher, l’un d’entre eux a d’ailleurs construit son monocoque 50 pieds (plans LEROUGE) comme un 50 pieds de compétition extérieurement, mais bi-quille et pour Pascal dit « QUINQUIN ou RASCAL PINPIN » il remonte à 30° au près … Il a bien de la chance lui-même s’il avoue que c’est à 120° du vent qu’il marche le mieux. Pour ceux qui ne connaissent pas, KAUMEA par exemple remonte au vent à 50 ° de son lit « Pas du lit de la couchette de TOM  sacrés terriens » : le lit du vent.

Restons 4/5 jours ici au mouillage cela ne coute rien puis direction TANGER  ou directement MADERE.

En réponse à certaines questions, la vie à bord est cool :

en escale nous prévilégions le mouillage pour des raisons de coût et compte tenu que nous avons une annexe performante, les distances ne représentent pas de problème. Une journée type c'est TOM qui se réveille en premier vers 9 heures et joue jusque 9 h 30, heure à laquelle nous émergeons. Démarrage du moteur pour recharger les batteries. En tournant 45 minutes, cela suffit pour la journée, avec l'aide des panneaux solaires. Petit déjeuner dans la foulée et douche chaude. Ensuite c'est l'école de TOM durant deux heures environ suivi par Anne Marie, pendant que je répare, entretien ou nettoie le bateau, il y a toujours à faire, on en profite pour y apporter des modifications et améliorations. 13 heures repas et sortie en zodiac pour un circuit de visite ou autre. Retour au bateau vers 19 h 30, repas, TOM  a le droit à une heure de Nitendo, un peiit film et la journée est terminée.

En mer c'est plus hard la nuit un quart de 3 heures par personne à partir de 23 heures et ensuite on gère en fonction du temps et de nos envies : 2 repas et toujours l'école de TOM, les rythmes s'articulent autour de l'état de la mer et des quarts de nuit. Le pilote est très souvent en marche.

Nous rencontrons sur GILBRATAR  d'autres voyageurs et avons repéré 5 bateaux qui ont la même destination que nous. Pas encore vraiment sympathisé mais les gens paraissent très cools donc cela devrait le faire sous peu.

 

  

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Par TR

le 20/09/2008 à 23:03:36

Vous en avez pas marre de "foutre les boules" à ceux qui bossent.......!!!
Avec toutes mes amitiés et un amical bonjour à tous trois.

Répondre à ce commentaire

Par "Même pas peur"

le 22/09/2008 à 08:29:07

C'est surement moins captivant, je viens de faire La Trinité, Sauzon, Le Palais, La Trinité. Donc beaucoup moins d'anecdotes, mais soleil et vent d'est. Bien lu le message du 393 que vous avez croisé. J'y pense, et un jour peut être.....A+
Jean Yves

Répondre à ce commentaire

Par paule cieslik

le 22/09/2008 à 13:52:55

BONJOUR,
coucou de bretagne ou tout va bien
ANTOINE s'inquiete aussi de ses dents
car son frere eb a perdu une et la souris
est passée alors cela l'intrigue
ici il fait beau cela change de cet ete
votre voyage se passe bien et nous le suivons regulierement
A + TARD bises

Répondre à ce commentaire

Par Jeremy

le 23/09/2008 à 14:20:25

Salut les globetrotters ce message est bien sympa et c'est comme si on c'était transporté dans le bateau, d'ailleurs j'en ressent encore la houle... Gros bisou au babouin qui à du être fière de retrouver ses grands frères et sa soeur sur gibraltar...
Je vais surement passer pour le bourreau mais une fois de plus j'attends la réponse à la question qui faisait référence aux galettes à la façon mamie. Ciao a plus

Répondre à ce commentaire

Par Eric-Anne Marie-Tom SOREL

le 04/10/2008 à 20:16:07

alors la galette façon Jeanine, c'est très simple et on vient de recommencer à GRACIOSA : c'est que les autres mangent d'abord et le cuistot il voit toutes les galettes passer sans y toucher attendant que la galerie soit rassasiée pour passer à table. La dernière fois soit avant hier, sur le bateau et pour les galettes, il y avait deux suisses, deux français vivant au Maroc et un dont on ne sait même pas où il vit.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty