Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  Eric-Anne Marie-Tom  Nom  SOREL
 Age  48  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  Tour du monde  Durée du séjour  1 an
 Date de départ  07/08/2008   Note: 3,9/5 - 31 vote(s).
 Description : Venez découvrir notre transat en famille

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de Eric-Anne Marie-Tom ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation :
 Date du message : 13/09/2008
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Setubal

SETUBAL,

ville moyenne dispose d’une toute petite marina qui ne peut nous accueillir qu’une nuit. Sur la côte Atlantique bon nombre de marinas sont réservées aux bateaux de moins de 15 mètres, ce qui nous handicape dans le choix de notre destination, SETUBAL  en est un, malgré tout le personnel nous fait une grâce. Nous passerons le reste de la semaine au mouillage sur une plage idyllique, à TROIA, presqu’ile de richissime propriétaires, l’agence immobilière locale propose des maisons à partir d’un million d’euros, les pieds dans l’eau, piscine etc.. etc… Les lotissements sont protégés par des barrières, voire même gardés, les arbres sur la voie publique : des citronniers, en pleine production ….

Un petit village au charme antique, proche d’une rizière, et des nids de cigognes attendant leurs propriétaires, le tout très en décalage avec les propriétés précitées.

Une semaine de mouillage paisible ou presque puisque nous recevons le week-end les régionaux de l’étape : Marie Christine et Bruno qui devra une nouvelle fois monter en tête de mat pour resserrer l’antenne VHF, sur laquelle il est déjà intervenu à CASCAIS.

Lundi 8 septembre départ et 5 heures plus tard, arrivée à SINES, la marina est récente, les installations idéales. Le village vaut le détour : une ville haute qui a su garder un centre authentique, malgré les constructions modernes qui l’entourent,  sur une plage suréquipée de buvettes, locations de transat, parasols etc…, le soir se libèrent bon nombres de sportifs.

Une nuit et hop départ en fin d’après-midi pour une nuit en mer, presque le bonheur puisqu’il n’y avait pas de vent et donc on a fait appel à la brise « Yanmar », sous un ciel tapissé d’étoiles et une mer argentée ; la lune (plein sud) traçait notre chemin sur l’eau à peine ridée, même pas envie de dormir et une grande partie du quart en tee-shirt, jusqu’à l’arrivée du bouillard en milieu de nuit. GPS + Radar : tout va pour le mieux. Le cap ST VINCENT (extrémité Sud Ouest du Portugal) est franchi à 5 heures : Madère c’est tout droit, nous mettons le clignotant à gauche, direction GIBRALTAR, qu’un allemand, rencontré à SINES nous a recommandé pour faire le plein de Gasoil : 400 litres consommés depuis ST MALO.

C’est à PORTIMAO que nous découvrons l’Algarve, pas du tour notre truc (constructions gigantesques en bord de plages envahis par les restaurants, prix exorbitants, pièges à touristes permanents, un petit tour à terre d’une heure et demie et retour sur notre havre de paix où nous attaquons la grande cuisine des galettes, à la mode Jeanine s’il vous plait.

Tom prend ses cours : 2 heures trente par jour d’écriture et d’activités d’éveil, animés par maman et corrigés par le directeur papa, toute une organisation pour que tout le monde participe. Il a été convenu que ce rythme serait tenu, autant que possible, même le week-end.

En plus de ses cours, Tom s’est découvert une passion pour les drapeaux, et c’est vrai qu’il reconnaît les plus courant que nous croisons (Belges, Luxembourgeois, Allemand, Portugais, Espagnol, très peu de Français, canadiens) et celui de la chine, pas pour les mêmes raisons. Il connaît maintenant le nom de toutes les voiles que nous utilisons sur Kauméa.

Départ après deux nuit de mouillage et escale en fin de journée à AYAMONTE HUELVA, marina neuve construite sur une rivière qui sépare le Portugal de l’Espagne. Escale nécessaire pour éviter un coup de vent de force 7 qui débutait alors que nous arrivions dans l’embouchure du cours d’eau où selon les cartes il y avait moins de 2 mètres d’eau (selon le sondeur 2,5 m)… limite avec un tirant d’eau de 2 mètres…

 

Un petit jeu pour terminer : Que veut dire faire des galettes à la mode Jeanine ?

Un indice Jeanine, c’est ma mère son numéro de téléphone : 02998987..

A bientôt pour la réponse…. Et d’autres nouvelles.

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Par Max

le 13/09/2008 à 14:09:22

bijour lé voyageur, ca a l'air de se passer pour le mieu c'est genial. envoyer nous des photos du bateau au moulliage vue du "petit bateau à tom"...ca remplacera no fond d'ecran.
Enorme bisouS a vous trois... papa noublie pas de ramener un souvenir caractéristique de chaque escale heinnnn!!!!! jui sur que t deja obligé de fair demiTour.
MAX

Répondre à ce commentaire

Par Jeremy

le 14/09/2008 à 23:25:36

Salut les voyageurs, ca fait du bien d'entendre un peu plus de vos exploits de tous les jours, et si vous pouvez, nous ici on a soif d'aventures donc essayez de nous en dire un peu plus sur votre vie a bord levé, couché, la bouffe, vos petits trucs a vous, rencontres insolits... bref tout ce qui rend votre voyage exceptionnel et dieu sait que vous devez en vivre.
Nous ici tout va bien, perrine viens d'emmenager à rennes bon c'est sur qu'au niveau de la vue c'est pas les cocotiers mais plutot les magnifiques immeubles de kennedy enfin bon lappart est bien sympa et je pense que je vais y passer pas mal de temps.
Sinon je viens de copier tout le carnet pour que demain Dédé et Jeanine puisse voir photo et récit de ce début de périple.

Je pense très fort à vous on vous envie beaucoup ici. Gros bisou Jérémy

Anne marie si tu peux lorsque tu trouves une bonne connection essai de déposer une petite vidéo et surtout de moins compresser tes images comme ca on pourra en faire quelque chose de sympa des votre retour. Et sinon n'oubliez pas de graver toutes vos photos et de me les envoyer par courier comme ca vous aurez une sauvegarde, on ne sait jamais

Au fait j'allais oublier, 1erment quel était la réponse concernant la formule 1 de tom, et 2sio: pour la question des galettes: je dirais avec une tonne de beurre, ca dégouline tellement que lorsqu'il ne reste plus une miette de ta galette il y a encore le beurre bien fondu au fond de l'assiette près a attendre l'arrivée d'une autre galette tout aussi enrichi...

Répondre à ce commentaire

Par am.sorel

le 20/09/2008 à 17:12:56

c'était ALONSO, il y en a au moins un qui aurait du le savoir le christophe SOYER allias

Répondre à ce commentaire

Par Ingrid B

le 23/09/2008 à 23:43:07

Qui ça ?

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty